Enseignement / recherche / Laboratoires

Campus de Jussieu, réhabilitation du secteur Est, Paris

Paris

2008, projet non réalisé

La volonté est de réaliser un bâtiment qui marque, par sa modernité et ses ambitions, l’image de l’université de demain en plein cœur de Paris. Elle ne doit pas se réduire au collage d’une nouvelle image sur l’existant, aussi contemporaine soit elle.

La véritable modernité se joue dans la capacité de réaliser la mutation de la faculté de Jussieu construite par Edouard Albert, œuvre majeure représentative de l’esprit "héroïque" des trente glorieuses.

La cohérence de notre démarche s’appuie sur un choix clair: accepter l’héritage de l’œuvre d’un grand architecte et l’adapter aux exigences les plus avancées des lieux d’enseignement, de recherche et de communication. Notre ambition est de redonner une vraie identité, celle d’un campus si attractif qu’il en deviendra un modèle à l’européenne de la reconversion d’un bien patrimonial en outil de recherche et d’enseignement très performant humain et convivial. Synthèse des arts : Albert s’est emparé du plein lui conférant une rationalité sans faille dans un schéma architectural évolutif et normalisé. Il a laissé aux artistes le soin d’investir le vide pour y réaliser leurs créations personnelles. Le projet s’appuie sur deux intentions :
- révéler ce vide interstitiel de la dalle pour retrouver sa transparence originelle et sa ponctuation mathématique par les rotondes en le nettoyant de tous ses ajouts récents
- d’intervenir sur le gril dans la même logique de commande confiée à un artiste. Ainsi garder un lien fort avec l’oeuvre tout en se distanciant par rapport à elle. L’espace du projet devient naturellement le vide, principalement les patios. Nous nous les réapproprions en substituant les œuvres d’artistes par des équipements culturels de diffusion du savoir.