Santé

Institut régional fédératif du cancer, CHU de Besançon

Besançon

2010

L’institut affirme sa propre identité tout en s’organisant en continuité des volumes existants. Par sa présence, il recompose l’îlot éclaté et lui confère une plus grande unité. La composition volumétrique exprime, dans un vocabulaire unitaire, la diversité du programme.

Le soubassement prolonge sur deux niveaux le socle du C.H.U. La partie intermédiaire plus transparente exprime l’accueil du public, la superstructure qui comprend les plateaux de laboratoires termine la silhouette dans une architecture sobre qui s’ouvre au sud sur le grand paysage des collines.

Le volume régulier du bâtiment s’organise autour de deux patios-jardins. Les circulations et les attentes s’ouvrent sur ces îlots de verdure. Le traitement architectural, la couleur, la lumière, rendent ces espaces conviviaux et dédramatisent les secteurs de soins de cancérologie. Ainsi l’architecture contribue au bien-être des patients.