Nouvel Hôpital du CHU de Reims – Phase 2

Reims

Montant HT des travaux NC | Surface 52500m² SDO


Études en cours | Santé | Concours Mai 2022 | Livraison 2028 | Mission MOP de base | Phase APD

MOA

Centre Hospitalier Universitaire de Reims


MOE

Architecte mandataire Pargade Architectes | Architecte d’exécution Patriarche | Architecte d’intérieur Haiku | Ingénierie HQE Etamine | Economiste DAL | Paysagiste MUTABILIS | BET TCE Edeis


Programme

Construction de la phase 2 du Nouvel Hôpital de Reims principalement dédié aux activités médicales comprenant 498 lits et places, 8 salles de bloc opératoire, 2 salles de neuroradiologie interventionnelle et un pôle de recherche.


Un lien

Le schéma directeur du CHU de Reims s’appuie sur une liaison linéaire interne continue, véritable épine dorsale franchissant la dénivellation du terrain entre Nord et Sud et reliant l’ensemble des pôles du site aujourd’hui dispersés dans différents bâtiments. La phase 2 représente donc la pièce manquante du puzzle dont la recomposition assurera l’unité du centre hospitalier.

Porte d’entrée

Cet axe crée une séparation claire des façades Est et Ouest de l’hôpital :  le coté Est correspond à l’intérieur du site. C’est le lieu où s’organisent les principaux flux véhicules (ambulances et logistiques).  A l’opposé, le côté Ouest marque la nouvelle entrée. Elle se situe sur la façade principale ouverte sur la ville et le grand paysage. Elle correspond à l’arrivée des patients et des visiteurs, au travers d’un grande esplanade plantée orientée vers l’Université et la station de tramway, qui s’ouvrira lors de la troisième phase de reconfiguration du site.

Au total, le schéma directeur conduit à un renversement complet de l’orientation de l’hôpital du Nord au Sud.

Façade verre, un évènement marquant

L’architecture s’inscrit à la fois dans la modernité et l’histoire. Les façades sont en brique rouge réemployés à partir des bâtiments démolis. Elles prolongent l’axe historique bordé de bâtiments anciens depuis l’entrée Maison Blanche alors que, dominant le site, la nouvelle entrée de l’hôpital affirme son identité par un évènement architectural marquant en contraste avec le reste du site : un écran de verre plissé, protecteur, qui reflète le jardin.

Evolutivité / résilience

Formé de grands plateaux continus et percés de grands patios, le projet se caractérise par son évolutivité, rendue nécessaire pour réunir dans un même bâtiment des fonctions hospitalières variées aux multiples connexions. Une architecture structurée entre espaces servants et espaces dépendants qui permet de faire varier la position des services et de répondre à de nouveaux besoins.

Notre démarche s’inscrit enfin dans la durabilité en assurant la pérennité des ouvrages : prise en compte de l’environnement, décarbonisation, réversibilité, choix de systèmes constructifs ambitieux avec matériaux durables (double façade bioclimatique en structure bois, réemploi de la brique présente sur le site, etc).

Archives associées

Centre hospitalier Princesse Grace de Monaco, 2ème concours Monaco, 2013

Hôpital d’instruction des armées Bégin Saint-Mandé, 2004-2017

Pôle d’odontologie, CHU de Reims Reims, 2014-2017