Nouvel Hôpital Marie Lannelongue

Le Plessis-Robinson

Montant HT des travaux 105M€ | Surface 34 000 m²


Chantier en cours | Santé | Concours 2020 | Livraison 2025 | Mission MOP de base

MOA

Groupe Hospitalier Saint Joseph


MOE

Architecte mandataire Pargade Architectes | Ingénierie OTE | Ingénierie OGER INTERNATIONAL | Paysagiste MUTABILIS


Programme

Construction d’un hôpital neuf de 242 lits et places, caractérisé par des activités de chirurgie avec l’arsenal de réanimation, soins intensifs et soins continus associés ainsi qu’un centre de recherche et de formation

L’Hôpital Marie Lannelongue, aujourd’hui rattaché au GHU St- Joseph, est situé dans un quartier industriel en pleine mutation dans le cadre de l’aménagement du grand Paris.
Il s’inscrit dans un urbanisme qui puise ses références à la fois dans la tradition des villes classiques européennes, mais aussi dans les éco quartiers contemporains : un urbanisme
ordonnancé, constitué d’îlots homogènes fortement marqués par une trame verte qui les relient. L’hôpital communique avec son environnement par l’espace public existant fait de rues de places et d’allées plantées.
Il s’insère dans la ville au même titre que les autres bâtiments. Ainsi, il s’affranchit symboliquement de ses limites. Comme dans l’hôpital de Chicago, il n’a pas de clôture,
chaque bâtiment assurant lui-même sa propre sécurité.

Le choix de réaliser un hôpital qui reprenne les règles d’un ilot urbain constitue un élément fédérateur de la transformation du quartier. Il permet de percevoir l’hôpital comme un équipement partie prenante de la ville, un hôpital proche de ses habitants mais aussi proche des quartiers d’habitation susceptibles d’accueillir le personnel à proximité de l’hôpital.

Il est exceptionnel de pouvoir imaginer un hôpital dont les façades construisent l’urbanité du quartier. L’établissement se définit comme un ensemble de deux bâtiments, séparés par un jardin qui prolonge l’espace public. Il présente quatre façades de même nature soulignées par des alignements d’arbres qui ceinturent le quartier. Le bâtiment principal, à vocation hospitalière et de forme carrée, est organisé sur un plan cruciforme. Le bâtiment annexe regroupe les fonctions d’accompagnement nécessitant une très forte proximité avec l’hôpital.

Cette disposition morcelée, satellitaire offre une très grande résilience, une évolutivité programmatique, par son échelle dédramatise l’image de l’hôpital, l’apprivoise et le rapproche de ses habitants.

Archives associées

Centre Hospitalier Sainte-Marie Nice, 2021

Nouvel Hôpital du CHU de Reims – Phase 2 Reims, 2022-2028

Pôle santé Sarthe-et-Loir Le Bailleul, 2003-2007